Avions de Lasbordes

Agora

Dossier | Dernier ajout: 14 juillet.

L’aérodrome de Toulouse-Lasbordes est affecté à l’aviation légère ; il héberge une centaine de petits avions de tourisme utilisés essentiellement par une douzaine d’aéroclubs qui se livrent à des activités d’école de pilotage.

Anciennement propriété de l’Etat, il est depuis 2006 propriété de la communauté d’agglomération du Grand Toulouse, devenue Toulouse Métropole.

L’aérodrome est situé le long de la rocade Est de Toulouse, sur la commune de Balma. Il est donc enclavé en zone urbaine dense ; en fonction de la direction du vent, les trajectoires de décollage ou d’atterrissage survolent les premiers quartiers Est de Toulouse, l’Ouest de l’agglomération de Balma et au Sud, celles de St Orens, Quint-Fonsegrives ; quant aux populations survolées en dehors des décollages et atterrissages, elles sont aussi très nombreuses : Pin Balma, Montrabé, etc ...

Le nombre de mouvements annuels sur cet aérodrome s’est réduit d’environ 80000 au début des années 2000 à environ 60 000 aujourd’hui, dont la moitié sont des tours de piste à 300-400 mètres d’altitude avec des « touch and go ». Plusieurs accidents se sont déjà produits survenus, par exemple les 5 décembre 1989, le 28 mars 1995 et le 7 avril 1995 dont deux à proximité immédiate de la rocade Est de Toulouse.

Après des années de discussions et négociations et d’actions juridiques, un accord a été signé, le 8 septembre 2004, sous la forme d’une charte, liant les aéroclubs, les associations de riverain, la Direction Générale de l’Aviation Civile et la Préfecture de la Haute-Garonne. Cette charte est toujours en vigueur et fait l’objet d’un comité de suivi auquel participe l’APCVEB.

Derniers articles

Lire également

0 | 10