APCVEB
S’informer, débattre et agir pour améliorer l’environnement et le cadre de vie à Balma

Accueil du site > Dossiers > Qualité de l’air > Règlementation sur l’Air

Règlementation sur l’Air

Dernier ajout : 10 février 2003.

Les informations fournies ici sont relatives au décret 2002-213 du 15 février 2002, relatif à la surveillance de la qualité de l’air et à ses effets sur la santé et sur l’environnement.

Ces différents résumés du décret sont extraits du rapport ETU-2002-27 de l’ORAMIP, produit le 25/11/2002 à l’issue de la campagne de mesure de la qualité de l’air sur la commune de Balma, conduite entre le 13 et le 23 septembre 2002.

Articles de cette rubrique

  • Le monoxyde de carbonne (CO)

    10 février 2003 , par Webmestre

    SOURCES Le monoxyde de carbone CO est un gaz inodore, incolore et inflammable, dont la masse volumique est voisine de celle de l’air. Il est produit par toutes les combustions incomplètes de matières organiques et, en particulier, il est le polluant toxique le plus abondant dans les gaz d’échappement des véhicules automobiles. REGLEMENTATION EN VIGUEUR Le Décret n° 2002-213 du 15 février 2002 relatif à la surveillance de la qualité de l’air et à ses effets sur la santé et sur l’environnement fixe (...)

  • Les oxydes d’azote

    10 février 2003 , par Webmestre

    SOURCES Les oxydes d’azote sont ordinairement désignés sous le vocable NOx. Dans l’atmosphère, le N0 (monoxyde d’azote) et le NO2 (dioxyde d’azote) sont principalement concernés. Le N02 est l’un des indicateurs de la qualité de l’air. Le monoxyde d’azote (N0) est formé lors d’une combustion incomplète à haute température (supérieure à 800°C), par combinaison d’oxygène et d’azote. Sa principale source est la combustion de combustibles fossiles par sources mobiles (véhicules à moteur) puis par sources fixes (...)

  • Le dioxyde de soufre (SO2)

    10 février 2003 , par Webmestre

    SOURCES En zone urbaine, le dioxyde de soufre (SOs) est issu de la combustion des énergies fossiles (charbon et fuel) contenant des impuretés soufrées. Les principales sources d’émission de ce polluant sont les installations fixes : les grosses installations de combustion des industries, les centres de production de chauffage et les centrales thermiques. Il est également rejeté par de nombreuses petites sources : les chauffages individuels et collectifs. Le trafic automobile (les véhicules (...)

  • Les particules en suspension

    10 février 2003 , par Webmestre

    SOURCES Les particules en suspension constituent un ensemble très hétérogène du point de vue physique, chimique et biologique. Elles peuvent être d’origine naturelle (érosions des sols, pollens ... ) ou anthropique. Dans ce cas, elles sont issues principalement de processus incomplets de combustion de charbon, de fuel, d’essence (chauffage domestique, véhicules automobiles, centrales thermiques). L’ADEME attribue environ 30% des rejets particulaires aux transports automobiles et plus (...)

  • Benzène, toluène et xylènes

    10 février 2003 , par Webmestre

    Le benzène, le toluène et les xylènes sont des Hydrocarbures Aromatiques Monocycliques. LE BENZENE Le benzène est une substance émise naturellement par les volcans et les feux de forêts. Mais, il est également présent dans des mélanges élaborés dans les raffineries de pétrole. Ces mélanges sont utilisés pour fabriquer les supercarburants des véhicules essence (le gazole pour moteur diesel correspond à des fractions plus lourdes ne contenant pas de benzène). Ainsi, les essences automobiles françaises (...)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Licence Creative Commons Chaque article et document du site internet de l'APCVEB (Association de protection du cadre de vie et de l'environnement balmanais) est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.

Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License, adapté par l'APCVEB.