Démolir ou ne pas démolir : est-ce vraiment la seule question ?

Agora

Brève | 23 décembre 2017

Comme annoncé dans notre précédente « brève », la réunion publique sur le cœur de ville a eu lieu mercredi 13 décembre 2017.

Devant un public assez nombreux constitué essentiellement de séniors, M. le Maire épaulé par la première adjointe à l’urbanisme a d’abord longuement exposé l’historique puis l’approche du projet, les caractéristiques de ses différentes composantes (résidence seniors, jardin, médiathèque, locaux associatifs, presbytère, parkings), les coûts associés et enfin les réunions de concertation et d’information passées.

Au passage, la précédente équipe municipale fut l’objet de quelques piques pour une place de la Libération trop minérale (justifiant de fait le jardin du nouveau projet), ou pour un manque d’entretien au fil du temps des bâtiments historiques de Balma. Le projet de démolition et reconstruction « de façade » de ces mêmes bâtiments est aujourd’hui l’objet de la discorde.

En effet, lors des questions et interventions du public, les deux chefs de file des groupes d’opposition municipale, s’appuyant sur deux pétitions qui avaient circulé sur le sujet, ont alors présenté d’une part leur vision d’un possible projet alternatif conservant le bâti existant, et d’autre part les raisons pour lesquelles il ne faudrait pas démolir ces bâtiments patrimoniaux. Les applaudissements de ces deux interventions comme de celle du maire montrent bien que ce projet de cœur de ville est loin de faire l’unanimité.

Alors que les prémices de ce projet remontent à deux ans, et que les travaux sont sur le point de démarrer, pourquoi ce différend apparaît-il si tardivement ? La question n’aurait-elle pas due être débattue publiquement lors de l’établissement du cahier des charges de l’appel à concours d’architecture, ou bien lors du dépouillement des réponses ou enfin lors de la décision finale du projet sélectionné ?

Il semble que la question n’a pas été mise au débat public au moment où elle aurait dû l’être, mais qu’il a été choisi de simplement trancher au niveau de l’équipe municipale dans l’esprit d’un « gouverner, c’est décider » évoqué par M. le Maire.

En tant qu’association très attachée aux pratiques de gouvernance associant l’ensemble des citoyens, nous pensons que gouverner c’est d’abord s’assurer, pour les choix structurants, que toutes les voix auront eu l’opportunité de s’exprimer, et que les points de vue différents auront été réellement débattus, avant qu’une décision ne soit prise. Et non pas de justifier après coup que la décision était bonne.

S’agissant d’un projet sur la dernière réserve foncière de la commune au centre-ville, si l’information est au rendez-vous, force est de constater que la concertation ne l’est pas encore. Quant à savoir s’il convient de démolir ou non ces bâtiments, chacun se forgera une opinion à la lumière des arguments échangés.

Sujets associés

Coeur de Ville Urbanisme

Autres brèves

0 | 10 | 20