Vers un plan vélo à Balma ?

Le vélo à Balma

APCVEB: Le vélo à Balma

Article | 10 novembre, par Renaud LAURETTE

Le dernier numéro de Balma Info fait état de ce qui semble être deux initiatives distinctes :

  • d’une part le réseau express vélo : initiative de la métropole, qui impactera Balma comme les autres communes ;
  • d’autre part le “schéma cyclable de Balma” qui a été confié à un cabinet spécialisé.

S’il est bien difficile de se faire une opinion de ces projets vu le peu d’informations communiquées sur la double page, rappelons de notre côté les points qu’il nous semble important de prendre en compte :

Distinguer mobilité et loisirs

Se déplacer à vélo a longtemps été considéré par les aménageurs comme une activité de loisirs. Se déplacer dans un cadre agréable avec ses enfants le dimanche est une activité tout à fait louable, mais elle est assez différente de celle qui consiste à rallier efficacement un point A à un point B dans une optique de déplacement quotidien. Quand on parle de plan vélo, il faut donc bien préciser de quoi il s’agit.

Pour l’APCVEB, le point sur lequel un plan vélo doit se focaliser est celui des déplacements efficaces. Ces déplacements doivent être pensés au niveau métropolitain, afin d’offrir des alternatives viables au trafic automobile pour des trajets domicile/travail/activités.

Séparer les flux

Dans une optique de déplacement, les itinéraires doivent être relativement directs (pour limiter le temps et l’effort), et leur aménagement doit permettre une vitesse moyenne élevée. Les voies correspondantes ne peuvent donc pas se confondre avec celles qui sont destinées à la promenade : impossible de rouler en toute sécurité à 25 km/heure au milieu de promeneurs et d’enfants qui s’amusent.

Pour les mêmes raisons, les itinéraires de déplacement ne sauraient emprunter des corridors écologiques où la faune doit bénéficier d’une certaine quiétude. La notion de “voie verte” qui apparaît dans Balma Info est à ce titre très ambiguë : soit une voie est dédiée aux déplacements humains rapides soit c’est un corridor écologique, soit c’est un lieu de promenade. Ces trois destinations ne peuvent se confondre dans un même lieu.

Il serait par exemple contre-productif de rendre cyclables les berges de l’Hers à Balma : celles-ci représentent à la fois un corridor écologique et un lieu de promenade. De plus une piste existante emprunte un trajet parallèle depuis le métro de Gramont jusqu’au sud de l’aérodrome.

Raisonner en centralités

La métropole est déjà sillonnée de nombreuses voies. Si certaines sont peu adaptées à la circulation à vélo, d’autres, par leurs aménagements ou le peu de circulation, y sont déjà propices. Un plan vélo ne doit donc pas chercher à mettre des voies cyclables partout, mais à relier efficacement et en sécurité les centralités de la métropole, et à s’assurer qu’une circulation apaisée est possible dans le périmètre de chaque centralité.

Un réseau de piste cyclables doit donc avant tout se penser en partant d’une analyse des centralités d’aujourd’hui et de demain, et en visant une continuité complète dans les liens entre ces centralités [1].

Travailler la multi-modalité

De Pin-Balma à Colomiers, plus de 20 km pour traverser la métropole de part en part. Sans aller jusqu’à cet extrême, les distances domicile/travail dépassent souvent les 10 km. Si certains trouveront là l’occasion d’une pratique sportive profitable à la santé, d’autres souhaiteront panacher les modes de transport. Pour qu’au moins une partie du trajet puisse s’effectuer en vélo, et le reste en transports en commun, il est nécessaire de pouvoir laisser son vélo dans un endroit sûr, et éventuellement d’en trouver un second là où le transport en commun vous dépose. Comme les parkings relais à destination des voitures, des parkings relais pour vélos de taille et de protection suffisantes sont nécessaires, tout comme des points de location de vélo. La capacité à charger les vélos dans les trains ou trams est également à considérer

En synthèse

L’APCVEB a travaillé sur la notion de centralité sur la commune de Balma et ses environs. Elle est à même de contribuer à la réflexion sur un futur schéma cyclable dans la métropole, pour ce qui concerne le secteur de Balma. Cette réflexion doit viser un transport efficace qui épargne les corridors écologiques et les lieux de promenade, mais fournissent des connexions avec les pôles d’activités et les stations multi-modales de transport en commun.

Sujets associés

Déplacements
Déplacements à vélo
Balma