Insoutenable

Groupe "Balma en Transition"

Article | 29 février, par Pascal PREL

Cet article a été publié au sein de la lettre 2020, distribuée à l’ensemble des balmanais en mars 2020.

Lors de la COP 25, les Etats-nations ont échoué à se mettre d’accord sur les actions qu’il faudrait engager au niveau mondial. L’Etat français ne réussit pas à conjuguer écologie et solidarité dans une même transition, s’attirant depuis plus d’un an les foudres des gilets jaunes et, plus récemment, des nombreuses personnes inquiètes quant à leur retraite à venir.

Dans ce contexte, l’action concrète et de court terme devient l’apanage des citoyens et des territoires. A ce titre, la mandature des élus de mars 2020, portera un enjeu crucial : infléchir nos modes de vie collectifs. Inflexion nécessaire et urgente, car ceux-ci, bâtis sur les énergies fossiles et une vision de ressources illimitées, se sont avérés insoutenables : alimentation, transports, urbanisation, surconsommations… Tous ces domaines émettent une forte quantité de carbone et ont un impact majeur sur l’environnement et donc l’homme : ils sont à reconsidérer.

L’APCVEB, avec de nombreux citoyens et d’autres associations, est depuis longtemps engagée sur ces sujets. Ainsi, l’association a invité les balmanais à participer le 18 novembre dernier au remue-méninges intitulé « Comment relever les défis climatiques et environnementaux ? », dont les résultats ont été communiqués aux quatre têtes de listes candidates aux prochaines élections. Et pour 2020, l’association propose d’accueillir un nouveau groupe thématique « Balma en Transition », présenté dans cette lettre. Nous espérons que vous serez nombreux à y participer.

Ensemble, faisons évoluer nos modes de vie, à Balma comme ailleurs. Agissez avec nous et manifestez votre soutien par votre adhésion.

Les défis sont nombreux et ne pourront être relevés qu’en y associant chaque citoyen.

Sujets associés

Développement durable