Actions et perspectives pour une transition écologique
Réunion publique du 13 novembre 2018 à Launaguet

Gouvernance

Article | 27 décembre 2018, par Michel DUNAND

Depuis sa création nous accompagnons les actions du collectif Terres Fertiles, association citoyenne qui a pour objectif de conduire des actions et de rassembler les initiatives locales, en vue de construire un projet global de protection et de mise en valeur des territoires naturels et agricoles (les territoires fertiles) des 24 communes de Toulouse Métropole situées sur le Bassin Versant de l’Hers.

Depuis 2 ans, le collectif Terres Fertiles collabore avec un collectif de chercheur.es nommé Gardénia, accompagné par une association spécialisée dans la concertation territoriale, Le Temps d’Agir [1].

Leurs travaux ont conduit notamment à encadrer les actions de Terres Fertiles par l’organisation de débats publics comme par exemple celui du 25 septembre 2017 à Balma qui a rassemblé plus de 75 personnes autour du thème « Agir collectivement pour préserver les espaces agro-naturels c’est compliqué ? [2] »

Une question de méthode est apparue : « Est-ce aux Politiques d’être leviers du changement ou aux citoyens de prendre en charge le changement ? ».

Depuis longtemps l’APCVEB engage des actions publiques pour que les Politiques et les Citoyens construisent ensemble une démocratie participative (CODEV de Balma, Charte pour l’aménagement de Balma) et se met en posture d’être reconnu par des instances (agrément départemental).

Nous sommes donc en faveur du développement des initiatives favorisant le débat démocratique et les actions de co-construction pour lesquelles élus, associations et habitants sont engagés dans les décisions.

Dans le cadre de notre grande Métropole où les décisions sont prises à une échelle plus globale, la cause environnementale de Balma n’est plus de la seule responsabilité de Balma. Et la vision territorial et intercommunal que porte le Collectif est un atout et une nécessité pour réussir l’indispensable transition vers une société plus sobre, préservant les espaces agro-naturels indispensables pour gagner en résilience face au réchauffement climatique.

La réunion publique du 13 novembre de Launaguet, qui réunissait 45 personnes dont 12 élus de la métropole, a proposé une méthode pour mettre en place collectivement élus, associations et habitants, un programme d’action de préservation des territoires fertiles pour l’année 2019 dans une perspective de transition écologique.

A partir du mois de janvier 2019, les membres du groupe de la Recherche-Action Participative Gardenia iront rencontrer les élus du Bassin Versant de l’Hers qui ont répondu favorablement à cette demande.

Cette initiative va tout à fait dans le sens des valeurs et des initiatives de notre association. Elle complète et permet de décupler nos actions en les intégrant dans un projet plus fédérateur.

Nous y participerons activement, avec notamment la présence d’un des membres du Conseil d’administration de l’APCVEB au Comité de pilotage de la Recherche-Action Participative Gardenia.

[1] Voir la vidéo de présentation de l’activité du Collectif Terres Fertiles à l’occasion des journées de l’agriculture urbaine.

[2] Télécharger la brochure